Je suis un(e) : Spécialiste web

Comment réussir sa campagne d’acquisition de liens – Partie 1 : La prospection

prospection-liens

L’acquisition de liens reste le cœur du métier en SEO, malgré la place de plus en plus prépondérante que les moteurs de recherche semble donner aux signaux sociaux. On ne cesse de rappeler la nécessité d’obtenir des liens de qualité pointant vers son site pour augmenter l’autorité d’une page auprès des moteurs de recherche. Bien entendu, ces liens peuvent être créés naturellement en produisant un contenu de qualité que les gens auront envie de partager par eux-mêmes sur leur blogue ou leur site internet. Parfois, par contre, il faut encourager la création de liens vers les pages de son site avec une campagne d’acquisition de liens, communément appelée linkbuilding.

Bien entendu, à cette étape du référencement de votre site web, vous devriez déjà avoir fait une recherche de mots-clés exhaustive et identifier ceux dont vous voulez améliorer le positionnement dans les moteurs de recherche. Je ne vais rien vous apprendre en vous disant qu’il est aussi important d’avoir du contenu de qualité sur la page que l’on veut référencer, et d’avoir un SEO  « on site » le plus optimisé possible, sinon vos efforts en acquisition de liens risquent bien entendu d’être vains.

La tâche d’un linkbuilder, si l’on veut faire un résumé rapide, sera de tout d’abord trouver des sites de qualité, en relation avec la thématique ou le mot clé, où il sera possible de faire placer un lien sur des mots clés ciblés pointant vers la page choisie. Il aura ensuite la tâche de contacter les candidats potentiels pour négocier le placement du lien sur sa page : il faudra ainsi convaincre le gestionnaire du site qu’il sera juste et bon pour lui, de placer un lien sur son site vers le vôtre.

La tâche d’acquisition de liens peut ainsi se sectionner en 3 étapes distinctes :

  • La prospection: où le linkbuilder répertoriera les sites potentiels où il sera possible de placer un lien. C’est l’étape dont nous discuterons en profondeur aujourd’hui.
  • L’évaluation: On doit évaluer la qualité du site selon les facteurs qui détermineront la pertinence ou l’effort à mettre pour acquérir un lien sur ce site, selon des signaux précis (Autorité du nom de domaine et de la page, nombre et qualité des backlinks, etc.). Nous avons déjà discuté de ces facteurs dans un article précédent sur notre blogue pour bien mesurer la valeur d’un lien dans un site.
  • La persuasion: C’est le coté stratégique et l’étape la plus critique : on doit entrer en contact avec le gestionnaire du site potentiel et réussir à le convaincre de l’utilité de placer un lien dans un article ou une page de son site. Ceci peut être réalisé de multiples façons et sera discuté de facon approfondie dans la seconde partie de cet article.

La prospection : Dresser la liste des sites potentiels

Donc, dans toute campagne efficace d’acquisition de liens, il faudra avant tout répertorier les sites intéressants. Le linkbuilder fouille le web à la recherche de sites potentiels, à l’image d’un prospecteur d’or en quête de ses pépites d’or. Mais par où commencer pour trouver des sites qui potentiellement, seront ouverts à placer un lien vers ma page? Tous ceux qui ont déjà entrepris ce genre de tâche, peuvent confirmer qu’il s’agit d’un travail qui peut rapidement s’avérer répétitif, frustrant et imposant à gérer. Dépendamment de l’importance de la compétition dans la niche du mot clé visé, il peut être très ardu de trouver des candidats potentiels.

Par exemple, vous désirez entamer une campagne d’acquisition de liens pour une école de parachutisme au Québec. Après avoir fait une recherche de mots clés, vous voudrez bien entendu vous positionner sur le mot clé « parachutisme » et ses dérivés. Vous vous dirigez ensuite vers Google Canada pour dénicher des sites potentiels pour cette thématique. Si vous faites une recherche pour « parachutisme », vous verrez rapidement que les 50 premiers résultats des résultats ne comportent pour la plupart que les sites des compétiteurs qui, on s’entend bien, ne seront absolument pas ouverts à placer un lien vers votre site.

Que faire lorsque vous avez, sans grand succès, consulté les 10 premières pages des résultats de recherche afin d’identifier des candidats intéressants? Bien entendu, vous pouvez toujours consulter les 10 pages suivantes, voire même les 100 suivantes, mais il ne s’agit ni de la méthode la plus efficace, ni la plus rapide. Si vous procédez de telle manière, vous n’utilisez pas les bons outils et vous manquez de précision, de délicatesse, tel un chirurgien qui opèrerait avec une hache.

Comment préciser ses requêtes?

Google vous permet d’utiliser plusieurs petits trucs qui peuvent vous aider à raffiner votre recherche. Avant d’aller plus loin, voici quelques-unes de ces commandes base à connaître:

  • intitle: Permet de faire une recherche visant les mots inclus dans les balises de titres des pages. Par exemple, la requête intitle:assurance auto vous permettra de répertorier des pages incluant les mots assurance auto, ou une variante de ces mots, dans leurs META titres.
  • inurl: Permet de faire une recherche visant les mots inclus directement dans les URLs. Par exemple, la requête inurl:pneu vous permettra de répertorier des pages ou domaines incluant le mot pneu dans leurs URLs. Utile pour dénicher des noms de domaine exacts sur notre mot clé ou encore trouver des URL dans des domaines qui incluent précisément notre mot clé.
  • intext: Permet de vous assurer que les pages des résultats contiennent réellement les mots-clés recherchés dans le texte. Par exemple, si vous faites la recherche intext : oto-rhino-laryngologiste, toutes les pages que Google va vous montrer devraient inclure ces mots.
  • site: Permet de limiter les résultats de recherche à une extension de domaine précise. Par exemple, une requête incluant site:*.ca ne devrait avoir comme résultats des sites possédant cette extension. Utile pour dénicher des sites locaux ou encore trouver des domaines naturellement forts (.edu ou .gov par exemple)
  • ” “: Cela va de soi pour la majorité d’entre vous, mais il convient néanmoins de rappeler l’utilité des guillemets. Les résultats de recherche vous présenteront des pages incluant la mention exacte que vous avez placée entre guillemets. Par exemple, la requête “déguisements pour chiens” vous offrira des pages qui incluront cette mention ou une variante sémantiquement similaire selon les normes de Google.
  • related : Cette requête permet de trouver les sites que Google considère similaire au site que vous avez entré dans la requête. Très utile lorsque vous avez trouvé un blog potentiel où publier et que vous voudriez trouver des sites semblables. Par exemple, une requête related:decorationtendance.com vous permettra de dénicher d’autres blogues de décoration qui sont semblables au site inscrit dans la requête.

Vous connaissez désormais des commandes pour vous aider à faire vos recherches, mais celles-ci deviennent réellement efficaces lorsqu’on commence à faire des combinaisons. Il faut voir ces commandes comme des options, ou critères, qui vous aideront à obtenir le résultat précis que vous désirez. Évidemment, si vous ne savez pas ce que vous cherchez ou sur quel atout s’appuie votre campagne d’acquisition de liens, elles seront inutiles.

Il faudra déterminer tout d’abord la stratégie d’acquisition de lien la plus adaptée pour notre client et nos mot clés. Est-ce que vous désirez partager du contenu sur des blogs en étant rédacteur invité? Vos requêtes devra donc inclure par exemple “contribuer au site” +parachutisme ou encore “soumettre un billet” +parachutisme.

Les outils pour faciliter la prospection de liens avec les requêtes

Si vous n’êtes pas tout à fait à l’aise pour créer ces requêtes de recherche par vous-même, plusieurs outils existent pour vous aider dans cette démarche en proposant un certain nombre de requêtes prédéfinies qui utilisent et combinent les commandes mentionnées ci haut. Ces outils fonctionnent relativement tous de la même manière. Vous entrez le mot-clé pertinent à votre campagne, et l’outil générera une liste de requêtes qui vous aideront à trouver des prospects. Ces outils de linkbuilding sont utiles, car ils vous feront gagner du temps, mais, surtout, ils vous feront découvrir des requêtes auxquelles vous n’aviez peut-être pas pensé auparavant et qui vous feront découvrir de nouveaux sites intéressants.

Un excellent générateur de requêtes francophone a été lancé au début du mois de mars : SEO Frogs. Adapté par David Bélanger à partir d’un outil existant en anglais, Ontolo, et disponible gratuitement, il vous permet de générer près de 800 requêtes uniques pour vous aider dans votre recherche et vous faire épargner du temps.

seofrogs

Le fonctionnement est d’une simplicité enfantine : vous entrez votre mot clé puis vous sélectionnez les catégories de requêtes les plus adaptées à votre stratégie d’acquisition de liens. Ces catégories contiennent chacune différentes requêtes relatives à la stratégie et l’outil générera des requêtes dans le moteur de recherche choisi (Google.com, Google.ca ou Google.fr). Une fois la liste de requêtes obtenues, vous pouvez cliquer sur chacune d’entres elle pour voir les résultats de recherche dans Google. Bien entendu, comme il s’agit d’un générateur automatique, plusieurs de ces requêtes ne seront pas pertinentes à votre thématique mais quelques unes pourraient vous donner de bons sites potentiels.

Les défis de l’acquisition de liens en français

Un des défis de l’acquisition de liens en français par rapport à en anglais est que les expressions qui fonctionnent dans les requêtes sont beaucoup moins évidentes que du côté anglophone, richesse de la langue française oblige. Par exemple, alors que du côté anglais on trouvera plus aisément des sites potentiels avec l’expression “guest post” +mot clé, l’expression “billet invité”+mot clé est beaucoup moins étendue et admise du côté francophone. Il existe en effet d’autres requêtes qui retournent beaucoup plus de sites pertinents, à vous de les trouver et de les adapter selon les différentes situations.

Ainsi, les requêtes offertes par des générateurs comme SEO Frogs ne devraient que vous servir d’inspiration pour trouver des requêtes pertinentes. Pour trouver les meilleures requêtes, Il faudra s’assurer d’avoir une vision globale des sites web qui sont dans la thématique du mot clé et s’adapter à leur dynamique : vocabulaire, façons de faire et ouverture face à l’échange de contenu et de liens. De plus, comme il existe mille fois moins de sites web en français qu’en anglais, le nombre de sites potentiels francophones est aussi évidemment beaucoup plus restreint que ceux du côté anglophone. Il faudra alors user de beaucoup de créativité pour dénicher de bons sites potentiels.

Ces astuces et ces outils ne représentent qu’un tremplin pour votre prospection de sites potentiels. Il existe bien sur bien d’autres façons de trouver des liens pour améliorer son référencement, en dehors des requêtes dans Google et les autres moteurs de recherche, mais cette dernière méthode devrait faire partie de toute campagne d’acquisition de liens efficace. Comment déterminer la qualité des sites des candidats potentiels et comment les convaincre de placer un lien sur leur site? C’est ce que nous verrons dans la partie 2 de l’article.

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

14 commentaires

  1. Article très complet et très riche. Merci par ailleurs pour la découverte de SEO Frog

    Envoyé le 20 avril, 2011 par Hotels Tunisie
  2. Très cool comme article! Merci!

    Envoyé le 20 avril, 2011 par Guillaume Joly
  3. Bien intéressant, merci! J’avais entendu parler de SEO Frogs par David Bélanger au SEO Camp de Montréal, et je l’ai récemment essayé pour quelques campagnes de Link Building pour des clients. Pas mal intéressant comme outil, qui a donné de très bons résultats!

    Envoyé le 21 avril, 2011 par Jonathan Villiard
  4. Article intéressant.Je ne connaissais pas SEO frog, c’est pas mal du tout.

    Dommage pour ton titre je pensais que tu allais détailler toutes les techniques existantes pour faire du linkbuiding.

    Envoyé le 22 avril, 2011 par Jerome
  5. Très bon article.
    Merci pour tous ces conseils utiles :)

    Envoyé le 25 avril, 2011 par Expat Malaysia
  6. @ Jerome:

    Trouver des sites potentiels pour le linkbuilding par recherche de requêtes n’est qu’un aspect de la prospection de site potentiels, mais sans contredit le plus pertinent. Ne manque pas mon prochain article pour d’autres détails, tu trouveras sans aucun doute des réponses à d’autres de tes questions!

    Envoyé le 26 avril, 2011 par Francis Bedard
  7. Merci pour l’article et surtout pour le lien de Seo Frog; Il n’est pas trouvable sur les moteurs de recherche.

    Envoyé le 26 avril, 2011 par Vortex Solution
  8. Très pertinent, je fais suivre à mon département de SEO de suite !

    Envoyé le 29 avril, 2011 par World Web Vision
  9. @francis

    Ah ok merci j’attends avec impatience alors

    Envoyé le 9 mai, 2011 par jerome
  10. Article très complet bravo!

    Je n’avais pas pensé au problème de la langue française. Il faudra encore quelques années pour régler cela je suppose.

    Si vous avez besoin de quelques idées de link building, visitez Voici 22 méthodes pour créer des liens entrants (linkbuilding): http://www.hsia.fr/seo/liste-techniques-linkbuilding/

    ++

    Envoyé le 21 mai, 2011 par Ling-en Hsia
  11. Article très complet et à recommander !
    En tous cas chapeau pour ce beau résumé seo

    Envoyé le 31 juillet, 2011 par BA
  12. Sujet passionnant que le backlink! Merci pour les conseils!

    Envoyé le 12 août, 2011 par Jonathan – @alineowebdesign