Google dévoile l’algorithme Parrot

google-parrot-update

Depuis des semaines, l’industrie du Search est perplexe à savoir quel sera le prochain changement dans l’algorithme de Google. Hier soir, Google a laissé le chat sortir du sac. Depuis minuit, la mise à jour Parrot a été lancée – en commençant par ​​le marché américain. Après la phase de test habituelle, la mise à jour sera étendue à tous les marchés, y compris le Canada. Cette mise à jour de l’algorithme est vraiment révolutionnaire: Google a réussi à donner à son moteurs de recherche des yeux humains.

À l’avenir, Google pourra voir des sites comme un être humain. Et Google répondra à de bon ou mauvais sites comme les humains. Dans une interview avec Matt Cutts sur YouTube, Ben Gomes, vice-président en charge du moteur de recherche chez Google, explique comment la mise à jour Parrot améliorera la qualité des résultats de recherche (en sous-estimant légèrement l’impact énorme de la mise à jour):

«Si vous êtes le propriétaire d’un site Web de qualité en termes de structure et de contenu, mais avec un fond rose et une couleur de police beige, pas un seul utilisateur ne prendra la peine de s’engager auprès de votre contenu. Les personnes très sensibles peuvent même souffrir de problèmes de santé en étant confrontés à certaines combinaisons de couleurs. Par exemple, les sites Web avec un fond noir et une couleur contrastante de police peuvent souffrir de scintillement dans les yeux et de maux de tête. Google Parrot empêche ces personnes de subir un préjudice.»

La mise à jour Parrot vient donc mettre une importance capitale sur la stratégie derrière le choix des couleurs derrière la conception de sites web. La question cruciale: Est-ce que la couleur complimente le contenu?

Avec Parrot, la recherche en intelligence artificielle de Google a définitivement atteint un niveau inespéré. Après la compréhension et l’évaluation du contenu – principalement au niveau du texte – Google a commencé à évaluer la relation entre le texte et l’image et d’autres éléments de design. Et depuis un certain temps maintenant, Google est capable de lire et identifier le contenu des images et des vidéos. Ainsi, il était logique de lier la coloration d’un site web à son contenu.

La mise à jour Parrot peut être considéré comme le début d’une nouvelle ère de la recherche biologique. Les algorithmes utilisés sont maintenant en mesure d’évaluer si un site contient une quantité appropriée de contenu sur un certain sujet et si la couleur et le design sont approprié pour le type de contenu. L’utilisateur doit être adressé dans un esprit design. Si je peux me permettre une désinvolture : Le cerveau a un coeur maintenant.

«Jusqu’à présent, nous avons développé une grille qui nous aide à classer les sites web selon une échelle appelé Parrot Score», explique Gomes. «Les sites moins performants selon le Parrot Score sont appelés Norwegian Blue» affirme Gomes, en souriant malicieusement.

Les différents niveaux de Parrot Score semblent à la base d’une classification arbitraire. Tous les niveaux sont nommés d’après des races de perroquets:

  1. Bleu norvégien – faible
  2. Ara Rouge – acceptable
  3. Perruche à masque écarlate – très bon
  4. Cacatoès Rose – kick-ass

Le Parrot Score ne se base pas simplement sur la mise en valeur de sites web aux couleurs vives. En effet, la palette de couleurs doit être adaptée au contenu.

Par exemple, la conception d’un site Web qui vend des costumes de carnaval peut être classé «Perruche à masque écarlate» ou même «Cacatoès Rose» si l’algorithme remarque un fond rayé très coloré, par exemple. Le design d’un site de pompes funèbres, cependant, pourrait avoir la même notre si on dénote la présence d’une police noire sur fond gris clair.

Les meilleurs sites Web pourront se faire donner la note ultime du Parrot Score: «Cacatoès Rose». Pour votre information, cet oiseau vit principalement en Nouvelle-Zélande et est considéré comme le plus beau de tous les cacatoès par de nombreuses personnes. Google a par conséquent l’intention d’introduire un logo de certification, qui sera fourni gratuitement dans le Webmaster Tools des compte des sites web se méritant la plus haute note du Parrot Score.

Entre ces deux pôles se trouvent les notes intermédiaires «Ara Rouge» et «Perruche à masque écarlate».

Une partie du plan-maître de Google est de montrer les cotes de qualité du Parrot Score directement dans les pages de résultats de recherche. Nous croyons que ce système public est plus motivant que les avertissements dans Google Webmaster Tools. Par ailleurs, pour le moment, les pénalités manuelles associées aux sites avec un faible Parrot Score sont très peu probable. «C’est une question de goût», admet Gomes.

En résumé, on peut dire que Google a joué un coup de maître avec sa mise à jour Parrot, donnant aux machines une véritable capacité de juger le beau et le laid. Il s’agit ici d’un pont important entre le monde numérique et le monde réel, qui nous apportera des résultats de recherche encore plus pertinents. Qu’en pensez-vous?

Mise à jour 02/04/2014: Comme les plus futés d’entre vous l’ont probablement remarqué, Parrot n’est que le fruit de notre imagination fertile! Bien que chez iProspect nous croyons que le design aie une place indéniable dans la performance numérique, les couleurs n’ont pas (encore) un impact dans le positionnement de votre site sur les moteurs de recherche. Poisson d’avril!

 

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Aucun commentaire

Aucun commentaire.